Sep
23
sam
2017
Samedi en Huit @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Sep 23 @ 22:00

Samedi 23 septembre 2017
LA CHAISE ROUGE
La Haute Herberie – 49420  POUANCE
Informations – réservations : 02 41 92 62 82

Repas à 19h30
Spectacle à 21h30

Théâtre

Ça va être la noce à Saint-Aubin. C’est la dernière fille de Robert qui épouse un gars de la ville (un pharmacien) qu’elle a rencontré pendant ses études d’infirmière, c’est pas rien ! Ça coûte des sous… Il va falloir s’habiller et surtout s’arranger avec la belle-famille pour la cérémonie, le menu, les musiciens du bal. Et puis faudra passer par le curé parce que… Parce que c’est comme ça !

 

Auteur et comédien : Patrick COSNET
Adaptation et mise en scène : Jean-Luc PLACE
Musique, arrangements : Jacques MONTEMBAULT
Création lumière et régie générale : Yannick BROUSSE
Costumes : Sophie GODIN
Musiciens : Simon BROUSSE, trompette / Patrick LEBRETON, trombone, accordéon /
Céline LIEBENGUTH, saxophones / David LIEBENGUTH, trombone, tuba /
Jacques MONTEMBAULT, piano / Valérie MONTEMBAULT, violoncelle /
Gérard PIERRON, chant / Patrice « Bibouss » SAWKA, percussions
Prise de son et mixage : Jean-Yves DOUET
Photos et montage : Raoul ADAM

Ce qu’en dit la presse

« Dans certaines scènes, le comédien manie si bien la poésie et l’humour que le public en reste ébahi. (…) Ne parlons pas de la noce proprement dite où les réparties des personnages déclenchent l’hilarité des spectateurs. »
Ouest-France

« Samedi en Huit » passe à la moulinette les joies et les supplices de la journée de mariage. (…) La pièce est à mourir de rire tant le spectateur a le sentiment de vécu. »
Le Courrier de l’Ouest

Extraits video

Ce spectacle a reçu une aide à la création de la Région Pays de la Loire et du Conseil Général de Maine-et-Loire


TARIFS

Entrées spectacles

Tarif normal : 15€ – Tarif réduit (carte Cézam) : 13€
Tarif super réduit (demandeurs d’emploi, étudiants, -26 ans) : 11€
Tarif enfant (-12 ans) : 7€

Repas + spectacle :

Avant chaque spectacle, nous vous proposons un repas convivial à l’Auberge de la Chaise Rouge.
Formule (boissons non-comprises) : Entrée – Plat – Dessert – Café ou tisane
Les menus seront communiqués sur demande la semaine précédant le spectacle et disponibles sur le site Internet.
Tarif normal : 33€ (repas 20€ + spectacle 13€)
Tarif réduit : 31€ (repas 20€ + spectacle 11€)
Tarif enfant (-12 ans) : 20€ (repas 13€ + spectacle 7€)
Formules « groupes » à partir de 20 personnes.

[ai1ec tag_name="Samedi en Huit" events_limit="10"]

Sep
28
jeu
2017
Samedi en Huit @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Sep 28 @ 15:00

Jeudi 28 septembre 2017
LA CHAISE ROUGE
La Haute Herberie – 49420  POUANCE
Informations – réservations : 02 41 92 62 82

Repas à 19h30
Spectacle à 21h30

Théâtre

Ça va être la noce à Saint-Aubin. C’est la dernière fille de Robert qui épouse un gars de la ville (un pharmacien) qu’elle a rencontré pendant ses études d’infirmière, c’est pas rien ! Ça coûte des sous… Il va falloir s’habiller et surtout s’arranger avec la belle-famille pour la cérémonie, le menu, les musiciens du bal. Et puis faudra passer par le curé parce que… Parce que c’est comme ça !

 

Auteur et comédien : Patrick COSNET
Adaptation et mise en scène : Jean-Luc PLACE
Musique, arrangements : Jacques MONTEMBAULT
Création lumière et régie générale : Yannick BROUSSE
Costumes : Sophie GODIN
Musiciens : Simon BROUSSE, trompette / Patrick LEBRETON, trombone, accordéon /
Céline LIEBENGUTH, saxophones / David LIEBENGUTH, trombone, tuba /
Jacques MONTEMBAULT, piano / Valérie MONTEMBAULT, violoncelle /
Gérard PIERRON, chant / Patrice « Bibouss » SAWKA, percussions
Prise de son et mixage : Jean-Yves DOUET
Photos et montage : Raoul ADAM

Ce qu’en dit la presse

« Dans certaines scènes, le comédien manie si bien la poésie et l’humour que le public en reste ébahi. (…) Ne parlons pas de la noce proprement dite où les réparties des personnages déclenchent l’hilarité des spectateurs. »
Ouest-France

« Samedi en Huit » passe à la moulinette les joies et les supplices de la journée de mariage. (…) La pièce est à mourir de rire tant le spectateur a le sentiment de vécu. »
Le Courrier de l’Ouest

Extraits video

Ce spectacle a reçu une aide à la création de la Région Pays de la Loire et du Conseil Général de Maine-et-Loire


TARIFS

Entrées spectacles

Tarif normal : 15€ – Tarif réduit (carte Cézam) : 13€
Tarif super réduit (demandeurs d’emploi, étudiants, -26 ans) : 11€
Tarif enfant (-12 ans) : 7€

Repas + spectacle :

Avant chaque spectacle, nous vous proposons un repas convivial à l’Auberge de la Chaise Rouge.
Formule (boissons non-comprises) : Entrée – Plat – Dessert – Café ou tisane
Les menus seront communiqués sur demande la semaine précédant le spectacle et disponibles sur le site Internet.
Tarif normal : 33€ (repas 20€ + spectacle 13€)
Tarif réduit : 31€ (repas 20€ + spectacle 11€)
Tarif enfant (-12 ans) : 20€ (repas 13€ + spectacle 7€)
Formules « groupes » à partir de 20 personnes.

[ai1ec tag_name="Samedi en Huit" events_limit="10"]

Oct
6
ven
2017
D’une seule traite 2 @ Bourg-Argental (42)
Oct 6 Journée entière

Spectacle pédagogique sur la qualité du lait
D’une seule Traite 2
Compagnie Patrick Cosnet

Un spectacle qui met en scène avec humour le quotidien de ceux qui font la qualité du lait : éleveurs, techniciens, vétérinaires…
« Est-ce que « Robert » va bien s’habituer chez nous au GAEC ? » Robert, c’est le nouvel associé de Claude et Jean-Paul. C’est un robot de traite. Il est là pour leur alléger la tâche… normalement ! Le père de Claude, qui en a vu d’autres, a son avis sur la question : « Ils ont quand même des cellules… »
Et les vaches qu’en pensent-elles ?

de Patrick COSNET et Jean-Luc PLACE
avec : Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène : Jean-Luc PLACE et Marie GAULTIER
Musique : Jacques MONTEMBAULT
Illustration sonore et décors : Patrick ROCARD Régie : Yannick BROUSSEAvec la participation de :
Patrick LEBRETON (Accordéon), Gisèle GUERIN (Costumes)
Crédit photo François MAISONNEUVE

Ce qu’en dit la presse…

« Le spectacle est une suite de saynètes exquises, de tranches de vie emportées sur le vif depuis l’étable ou le bureau. Autant de petits riens, de grandes images, de clichés impressionnistes qui s’égrènent au long d’un journal au jour le jour ».
L’Ardenne Agricole – Avril 1997

« Un spectacle à la fois sérieux, technique, réaliste et humoristique. »
PLM – Mai 1997

Ce spectacle a été coproduit avec la Société Nationale des Groupements Techniques Vétérinaires (SNGTV), l’Institut de l’Elevage, le laboratoire Mérial et le Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL)

 

Oct
8
dim
2017
Les Frères Lampion @ Salle André Voisin - Fresnay-sur-Sarthe (72)
Oct 8 @ 15:00

Cabaret musical – Création 2016
Les Frères Lampion
Le Cabaret de la Chaise Rouge

Les Frères Lampion vous accueillent dans leur labo-cabaret.
Depuis 1968 à nos jours, faites le bilan de vos connaissances, tant en histoire, qu’en sciences et en Art.
Vous y apprendrez comment survivre en ces temps difficiles.

Contenu du stage :

1. Nous vérifierons le niveau de vos connaissances par une batterie de tests percutants mais inoffensifs.
2. Vous serez classés par catégories selon votre niveau, pour une pédagogie adaptée à chacun.
3. Enfin, laissez-vous guider par les Frères Lampion dans votre formation : vous y apprendrez par exemple à ne pas paniquer quand il neige en décembre et quand le soleil tape au mois d’août.
Afin de vous préparer au mieux, voici un exemple de questions-types :
Parmi les artistes suivants, lequel est toujours vivant :

1. Jacques Brel
2. Claude François
3. Michel Sardou
Parmi les hommes politiques suivants, lequel est le père de la citation « Veni, Vedi, Vichy » :

1. Jean Moulin
2. Jules César
3. Nadine Morano
Parmi les sigles suivants, lequel vous paraît le moins à risque :

1. OGM
2. NTM
3. NKM
Si vous ne réussissez pas à remplir ce questionnaire, pas d’inquiétude : les chansons des Frères Lampion vous aideront à passer le cap.
Avec les Frères Lampion, on est tous des champions !

Interprétation : Patrick Cosnet et Jacques Montembault
Mise en scène : Jean-luc place
Création lumière : Yannick brousse

Espace com

Oct
12
jeu
2017
La Femme du mineur @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Oct 12 @ 15:00

Théâtre
La Femme du mineur

L’ombre de la Grande Guerre s’est glissée, hiver 1919 sur Fernand et Rosie qui ne se retrouvent plus, ni dans le combat syndical, ni dans le douillet de leurs nuits. Rosie est la dernière fendeuse sur la butte des Ardoisières, Fernand encore blessé, embauche un émigré breton…

 

Ecriture : Marie-Claire LECHAT et Patrick COSNET
Avec : Claire GAUDIN, Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène et adaptation : Aline STILL
Régie et création lumières : Yannick BROUSSE
Scénographie : Patrick ROCARD
Costumes : Lucie DEVOS, Josette CHAPELAIN

Contexte historique

Depuis l’Antiquité, les mines sont parties intégrantes de l’histoire de l’Anjou. Avec l’agriculture, elles ont été les deux forces vives de sa vie économique, sociale et politique. Au XIXème siècle, le développement technique et industriel (l’exploitation en sous-sol) permet une augmentation de la production qui accroît les besoins en personnel. Les sociétés ardoisières organisent alors le recrutement de travailleurs bretons dont le flux migratoire se poursuivra jusqu’en 1920. Durant la guerre de 14-18, les femmes prennent la place des hommes à la fente d’ardoise. Pour faciliter leur travail elles mettent au point une machine rudimentaire en bois. Elles fendront ainsi aussi vite que les hommes. A leur retour, les hommes veulent reprendre leur place et ces femmes sont renvoyées à leur foyer. Certaines résistent. Les luttes sociales, syndicales et politiques qui avaient émergé du monde ouvrier à la charnière des deux siècles (Trélazé devient communiste aux élections de 1906), vont reprendre après la guerre.

Ce qu’en dit la presse

« Les trois comédiens sont remarquables […] Parler d’aujourd’hui avec des métiers d’hier, faire un théâtre populaire sans être populiste, c’est la vraie réussite de cette Femme du Mineur chaudement recommandée à tous les publics de la ville, des ardoisières et des champs. »
Journal du Nouveau Théâtre d’Angers – Hiver 2010/2011

« Une authentique performance artistique […] émouvoir sans pathos, faire rire sans forcer, éclairer sans éblouir »
Ouest France – 05 septembre 2010

« Le triomphe de ces deux semaines de festival reste incontestablement la pièce de théâtre. La Femme du Mineur a remporté tous les suffrages. »
Ouest France – 17 août 2010

« Un bijou de théâtre en or bleu. Pendant 1h30, on est émerveillé par la performance des acteurs. L’écriture de la pièce est bardée de faits réels. On apprend beaucoup sur le métier et le jargon de l’époque. Cosnet joue la nuance, ça fleure bon l’histoire locale, mêlant humour et poésie. On se régale ! »
Courrier de l’Ouest – 24 juillet 2010

–> Consulter le dossier de presse

Ce spectacle a été réalisé en coproduction avec le Festival de la Mine Bleue – Parc de Loisirs St Blaise.
Il a reçu une aide à la création de la Région Pays de la Loire, d’Anjou Théâtre et de l’ADAMI.

Oct
14
sam
2017
La Casquette du Lendemain @ Théâtre de la Chaise Rouge
Oct 14 @ 22:00

Création janvier 2013
La Casquette du lendemain

Le monde est devenu fou ! On est en 2027 au matin. C’est la dépression générale. Dans le village les magasins ferment. Il est interdit de consommer des produits agricoles. Michel, le maire du village, a imposé la distribution journalière de sachets alimentaires…
Mais son frère Jean Guy et sa fille Paméla résistent : ils mettent en place un trafic de légumes, de viande et d’alcool. La distribution est assuré par Joël, le facteur, lui-même un peu débordé vu qu’il à trois mi-temps…
Il y a aussi la grand-mère bien fatiguée, la voisine et Socrate le Cochon…

« C’est pas pour me vanter, mais j’ai acquis dans l’observation des gens et la lecture de l’œuvre complète de Mireille Mathieu quelques solides convictions et de sérieux doutes sur la bonté humaine. Donc je résume. À l’heure où je vous parle, ici au village, deux philosophies s’affrontent. D’un côté Monsieur le Maire prône un libéralisme débridé lié à un conservatisme absolu, de l’autre, Jean-Guy son frère militerait plutôt pour un anarchisme baroque et décadent lié à une politique hédoniste et de bon sens. Comme dirait un philosophe de mes amis??:? »Cher public, vous assistez à une fable de gauche pour un public de droite. Ou l’inverse. » Car vous l’aurez compris, ce spectacle n’est pas que pur divertissement.?»
Socrate le cochon

Après la Casquette du dimanche et la Casquette de travers, ce spectacle est le dernier volet d’une trilogie au chevet du monde rural et paysan. Brute et décalée, la Casquette du lendemain est à la fois familière et déconcertante…

 

Écriture collective avec la participation de Laure de SAINT PHALLE
Avec Claire GAUDIN, Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Régie & lumières : Yanncik BROUSSE
Scénographie : Patrick ROCARD
Oct
19
jeu
2017
Les Frères Lampion @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Oct 19 @ 15:00

Cabaret musical – Création 2016
Les Frères Lampion
Le Cabaret de la Chaise Rouge

Les Frères Lampion vous accueillent dans leur labo-cabaret.
Depuis 1968 à nos jours, faites le bilan de vos connaissances, tant en histoire, qu’en sciences et en Art.
Vous y apprendrez comment survivre en ces temps difficiles.

Contenu du stage :

1. Nous vérifierons le niveau de vos connaissances par une batterie de tests percutants mais inoffensifs.
2. Vous serez classés par catégories selon votre niveau, pour une pédagogie adaptée à chacun.
3. Enfin, laissez-vous guider par les Frères Lampion dans votre formation : vous y apprendrez par exemple à ne pas paniquer quand il neige en décembre et quand le soleil tape au mois d’août.
Afin de vous préparer au mieux, voici un exemple de questions-types :
Parmi les artistes suivants, lequel est toujours vivant :

1. Jacques Brel
2. Claude François
3. Michel Sardou
Parmi les hommes politiques suivants, lequel est le père de la citation « Veni, Vedi, Vichy » :

1. Jean Moulin
2. Jules César
3. Nadine Morano
Parmi les sigles suivants, lequel vous paraît le moins à risque :

1. OGM
2. NTM
3. NKM
Si vous ne réussissez pas à remplir ce questionnaire, pas d’inquiétude : les chansons des Frères Lampion vous aideront à passer le cap.
Avec les Frères Lampion, on est tous des champions !

Interprétation : Patrick Cosnet et Jacques Montembault
Mise en scène : Jean-luc place
Création lumière : Yannick brousse
Oct
22
dim
2017
Les Frères Lampion @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Oct 22 @ 15:00

Cabaret musical – Création 2016

 

Les Frères Lampion vous accueillent dans leur « labo-cabaret».

Comment remettre à jour ses connaissances de 1968 à nos jours sans faille, sans douleur et sans se prendre au sérieux ?

Les Frères Lampion savent tout ! Ils ont des fiches sur tout et ils se fichent de tout ! Enfin de presque tout…

Un spectacle étonnant et détonant !

Interprétation : Patrick Cosnet & Jacques Montembault

Mise en scène : Jean-Luc Placé

Oct
29
dim
2017
Entre toutes les femmes @ Théâtre de la Chaise Rouge
Oct 29 @ 15:00

Théâtre
Entre toutes les Femmes
En coproduction avec le Théâtre Régional des Pays de la Loire et la Scène Nationale d’Alençon


Crédit photo François Maisonneuve

Les personnages de « La Casquette du Dimanche » – le père Louis, le gars Robert, la Gisèle qui cause – auraient fort bien pu connaître l’abbé Jacques Legrand curé de campagne. Certains l’auraient aimé, d’autres détesté… Jean, le quincailler qui est aussi organiste va l’accompagner un bout de chemin dans un passage difficile de sa vie : sa mère vient de mourir… et avec elle pas mal de certitudes.
Nous sommes en 1974, l’Église Catholique, apostolique et romaine est encore en pleine effervescence ; l’abbé Legrand va vivre un véritable conflit avec sa hiérarchie religieuse, ses ouailles et plus encore avec lui-même.
Le propos ici n’est pas tant l’évocation du monde catholique rural (même si le mysticisme mêlé de rituel est évidemment la toile de fond) mais bien plus le débat intérieur d’un homme qui vit une seconde naissance.
Ce spectacle est, comme l’était « La Casquette », une sorte de fenêtre ouverte sur un microcosme ; et par cette ouverture on aperçoit des hésitations, des douleurs mais aussi de l’amitié et des rires… de la vie quoi !…

De : Patrick COSNET
Adaptation et mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Avec : Patrick COSNET
et Jacques MONTEMBAULT
Musique : Jacques MONTEMBAULT
Lumières : Patrick PELLOQUET
Régie : Yannick BROUSSEAvec la participation de Lilette FERRÉ (voix), Gabriela BARRENECHEA (chant), Catherine DIAMIN et les enfants Camille, Maïna, Nolwenn (chœurs), Valérie MONTEMBAULT (violoncelle), Patrick LEBRETON (accordéon), Gisèle GUERIN (costumes).

Ce qu’en dit la presse…

Ce n’est pas du sensationnel, du spectaculaire, c’est une pièce de chez nous qui parle de nous, de nous tous, au travers de l’histoire d’un prêtre et de son organiste. Il aurait été facile de faire une satire du monde catholique, il aurait été aisé de placer la religion sur un guéridon de bonne vierge, ce n’est pas le cas. Entre toutes les Femmes est un rendez-vous plein d’humanité et d’humilité.
Haut-Anjou – Novembre 1995

Entre toutes les Femmes est un triptyque savamment dosé entre la religion catholique, la société et les femmes.
Le Haut-Anjou – Novembre 1995

Un théâtre comme on n’en voit pas dans nos salles culturelles. Simple apparemment mais pas innocent, vraiment troublant. Il met le spectateur en face de ce qu’il n’a jamais voulu s’avouer, prend l’humanité en faute. Surpris en flagrant délit, le public s’en tire par le rire.
Politis – Juin 1997

La qualité de l’oeuvre tient à l’interprétation et à la discrétion de la mise en scène de Jean-Luc Placé. Cosnet dans le rôle principal ainsi que son compère Jacques Montembault sont très bien… Un spectacle à voir.
Le Figaro Magazine – Juin 1997

Extraits video


[ai1ec tag_name="Entre toutes les Femmes" events_limit="10"]

Oct
31
mar
2017
Entre toutes les femmes @ Théâtre de la Chaise Rouge
Oct 31 @ 21:30

Théâtre
Entre toutes les Femmes
En coproduction avec le Théâtre Régional des Pays de la Loire et la Scène Nationale d’Alençon


Crédit photo François Maisonneuve

Les personnages de « La Casquette du Dimanche » – le père Louis, le gars Robert, la Gisèle qui cause – auraient fort bien pu connaître l’abbé Jacques Legrand curé de campagne. Certains l’auraient aimé, d’autres détesté… Jean, le quincailler qui est aussi organiste va l’accompagner un bout de chemin dans un passage difficile de sa vie : sa mère vient de mourir… et avec elle pas mal de certitudes.
Nous sommes en 1974, l’Église Catholique, apostolique et romaine est encore en pleine effervescence ; l’abbé Legrand va vivre un véritable conflit avec sa hiérarchie religieuse, ses ouailles et plus encore avec lui-même.
Le propos ici n’est pas tant l’évocation du monde catholique rural (même si le mysticisme mêlé de rituel est évidemment la toile de fond) mais bien plus le débat intérieur d’un homme qui vit une seconde naissance.
Ce spectacle est, comme l’était « La Casquette », une sorte de fenêtre ouverte sur un microcosme ; et par cette ouverture on aperçoit des hésitations, des douleurs mais aussi de l’amitié et des rires… de la vie quoi !…

De : Patrick COSNET
Adaptation et mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Avec : Patrick COSNET
et Jacques MONTEMBAULT
Musique : Jacques MONTEMBAULT
Lumières : Patrick PELLOQUET
Régie : Yannick BROUSSEAvec la participation de Lilette FERRÉ (voix), Gabriela BARRENECHEA (chant), Catherine DIAMIN et les enfants Camille, Maïna, Nolwenn (chœurs), Valérie MONTEMBAULT (violoncelle), Patrick LEBRETON (accordéon), Gisèle GUERIN (costumes).

Ce qu’en dit la presse…

Ce n’est pas du sensationnel, du spectaculaire, c’est une pièce de chez nous qui parle de nous, de nous tous, au travers de l’histoire d’un prêtre et de son organiste. Il aurait été facile de faire une satire du monde catholique, il aurait été aisé de placer la religion sur un guéridon de bonne vierge, ce n’est pas le cas. Entre toutes les Femmes est un rendez-vous plein d’humanité et d’humilité.
Haut-Anjou – Novembre 1995

Entre toutes les Femmes est un triptyque savamment dosé entre la religion catholique, la société et les femmes.
Le Haut-Anjou – Novembre 1995

Un théâtre comme on n’en voit pas dans nos salles culturelles. Simple apparemment mais pas innocent, vraiment troublant. Il met le spectateur en face de ce qu’il n’a jamais voulu s’avouer, prend l’humanité en faute. Surpris en flagrant délit, le public s’en tire par le rire.
Politis – Juin 1997

La qualité de l’oeuvre tient à l’interprétation et à la discrétion de la mise en scène de Jean-Luc Placé. Cosnet dans le rôle principal ainsi que son compère Jacques Montembault sont très bien… Un spectacle à voir.
Le Figaro Magazine – Juin 1997

Extraits video


[ai1ec tag_name="Entre toutes les Femmes" events_limit="10"]

Nov
9
jeu
2017
Entre toutes les femmes @ Théâtre de la Chaise Rouge
Nov 9 @ 15:00

Théâtre
Entre toutes les Femmes
En coproduction avec le Théâtre Régional des Pays de la Loire et la Scène Nationale d’Alençon


Crédit photo François Maisonneuve

Les personnages de « La Casquette du Dimanche » – le père Louis, le gars Robert, la Gisèle qui cause – auraient fort bien pu connaître l’abbé Jacques Legrand curé de campagne. Certains l’auraient aimé, d’autres détesté… Jean, le quincailler qui est aussi organiste va l’accompagner un bout de chemin dans un passage difficile de sa vie : sa mère vient de mourir… et avec elle pas mal de certitudes.
Nous sommes en 1974, l’Église Catholique, apostolique et romaine est encore en pleine effervescence ; l’abbé Legrand va vivre un véritable conflit avec sa hiérarchie religieuse, ses ouailles et plus encore avec lui-même.
Le propos ici n’est pas tant l’évocation du monde catholique rural (même si le mysticisme mêlé de rituel est évidemment la toile de fond) mais bien plus le débat intérieur d’un homme qui vit une seconde naissance.
Ce spectacle est, comme l’était « La Casquette », une sorte de fenêtre ouverte sur un microcosme ; et par cette ouverture on aperçoit des hésitations, des douleurs mais aussi de l’amitié et des rires… de la vie quoi !…

De : Patrick COSNET
Adaptation et mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Avec : Patrick COSNET
et Jacques MONTEMBAULT
Musique : Jacques MONTEMBAULT
Lumières : Patrick PELLOQUET
Régie : Yannick BROUSSEAvec la participation de Lilette FERRÉ (voix), Gabriela BARRENECHEA (chant), Catherine DIAMIN et les enfants Camille, Maïna, Nolwenn (chœurs), Valérie MONTEMBAULT (violoncelle), Patrick LEBRETON (accordéon), Gisèle GUERIN (costumes).

Ce qu’en dit la presse…

Ce n’est pas du sensationnel, du spectaculaire, c’est une pièce de chez nous qui parle de nous, de nous tous, au travers de l’histoire d’un prêtre et de son organiste. Il aurait été facile de faire une satire du monde catholique, il aurait été aisé de placer la religion sur un guéridon de bonne vierge, ce n’est pas le cas. Entre toutes les Femmes est un rendez-vous plein d’humanité et d’humilité.
Haut-Anjou – Novembre 1995

Entre toutes les Femmes est un triptyque savamment dosé entre la religion catholique, la société et les femmes.
Le Haut-Anjou – Novembre 1995

Un théâtre comme on n’en voit pas dans nos salles culturelles. Simple apparemment mais pas innocent, vraiment troublant. Il met le spectateur en face de ce qu’il n’a jamais voulu s’avouer, prend l’humanité en faute. Surpris en flagrant délit, le public s’en tire par le rire.
Politis – Juin 1997

La qualité de l’oeuvre tient à l’interprétation et à la discrétion de la mise en scène de Jean-Luc Placé. Cosnet dans le rôle principal ainsi que son compère Jacques Montembault sont très bien… Un spectacle à voir.
Le Figaro Magazine – Juin 1997

Extraits video


[ai1ec tag_name="Entre toutes les Femmes" events_limit="10"]

Nov
10
ven
2017
La Casquette du Dimanche @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Nov 10 @ 15:00

Théâtre
La Casquette du Dimanche

Le père Louis, son jeune voisin Robert, la Berthe, le Julien qu’est mort, la Gisèle qui cause… Patrick Cosnet croque différents personnages qui se retrouvent tous à l’enterrement. Une série de récits vifs et satiriques, des petits riens que l’on se raconte histoire de dire… Quand un authentique agriculteur troque sa salopette et ses bottes contre le maquillage et les costumes de comédien, il raconte la fraternité bien arrosée des paysans. Il porte aussi sur son propre monde un regard dénué de complaisance ou de folklore, mais chargé d’agacement, de révolte et… de tendresse.

Ecriture : Jean-Luc PLACÉ et Patrick COSNET
Avec : Patrick COSNET
Mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Musique, Piano : Jacques MONTEMBAULT
Saxophone : Olivier BOUTRY
Accordéon : Marcel MONTEMBAULT
Création lumières : Sophie GODIN
Régie : Yannick BROUSSE

Ce qu’en dit la presse

« Drôle et tendre, authentique et merveilleusement jouée, la pièce a un parfum de carottes du jardin et des accents de guerre des clochers. »
Le Parisien – Août 1994

« C’est un beau spectacle qui impressionne par la justesse de son trait (…). Tout est dit et joué dans une grande économie. Le tandem de l’acteur et du metteur en scène a fonctionné à merveille. »
Les Echos – Août 1994

« Un spectacle assez étonnant, d’un rythme tranquille auquel on n’est plus habitué et un rien attendrissant. »
Charlie Hebdo – Août 1994

« Patrick Cosnet compose tous ses personnages avec une grande finesse et une vérité qui touchent profondément. C’est authentique et humain. C’est bref, dense, parfaitement mis en scène par Jean-Luc Placé. »
Le Quotidien – Août 1994

Entre toutes les femmes @ Brie (35)
Nov 10 @ 20:30

Vendredi 10 novembre 2017
Salle l’Abri de l’Ise
35150 BRIE
Informations – réservations : 02 99 47 02 85

Plein tarif : 10€
Enfants, demandeurs d’emploi : 6€

Théâtre
Entre toutes les Femmes
En coproduction avec le Théâtre Régional des Pays de la Loire et la Scène Nationale d’Alençon


Crédit photo François Maisonneuve

Les personnages de « La Casquette du Dimanche » – le père Louis, le gars Robert, la Gisèle qui cause – auraient fort bien pu connaître l’abbé Jacques Legrand curé de campagne. Certains l’auraient aimé, d’autres détesté… Jean, le quincailler qui est aussi organiste va l’accompagner un bout de chemin dans un passage difficile de sa vie : sa mère vient de mourir… et avec elle pas mal de certitudes.
Nous sommes en 1974, l’Église Catholique, apostolique et romaine est encore en pleine effervescence ; l’abbé Legrand va vivre un véritable conflit avec sa hiérarchie religieuse, ses ouailles et plus encore avec lui-même.
Le propos ici n’est pas tant l’évocation du monde catholique rural (même si le mysticisme mêlé de rituel est évidemment la toile de fond) mais bien plus le débat intérieur d’un homme qui vit une seconde naissance.
Ce spectacle est, comme l’était « La Casquette », une sorte de fenêtre ouverte sur un microcosme ; et par cette ouverture on aperçoit des hésitations, des douleurs mais aussi de l’amitié et des rires… de la vie quoi !…

De : Patrick COSNET
Adaptation et mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Avec : Patrick COSNET
et Jacques MONTEMBAULT
Musique : Jacques MONTEMBAULT
Lumières : Patrick PELLOQUET
Régie : Yannick BROUSSEAvec la participation de Lilette FERRÉ (voix), Gabriela BARRENECHEA (chant), Catherine DIAMIN et les enfants Camille, Maïna, Nolwenn (chœurs), Valérie MONTEMBAULT (violoncelle), Patrick LEBRETON (accordéon), Gisèle GUERIN (costumes).

Ce qu’en dit la presse…

Ce n’est pas du sensationnel, du spectaculaire, c’est une pièce de chez nous qui parle de nous, de nous tous, au travers de l’histoire d’un prêtre et de son organiste. Il aurait été facile de faire une satire du monde catholique, il aurait été aisé de placer la religion sur un guéridon de bonne vierge, ce n’est pas le cas. Entre toutes les Femmes est un rendez-vous plein d’humanité et d’humilité.
Haut-Anjou – Novembre 1995

Entre toutes les Femmes est un triptyque savamment dosé entre la religion catholique, la société et les femmes.
Le Haut-Anjou – Novembre 1995

Un théâtre comme on n’en voit pas dans nos salles culturelles. Simple apparemment mais pas innocent, vraiment troublant. Il met le spectateur en face de ce qu’il n’a jamais voulu s’avouer, prend l’humanité en faute. Surpris en flagrant délit, le public s’en tire par le rire.
Politis – Juin 1997

La qualité de l’oeuvre tient à l’interprétation et à la discrétion de la mise en scène de Jean-Luc Placé. Cosnet dans le rôle principal ainsi que son compère Jacques Montembault sont très bien… Un spectacle à voir.
Le Figaro Magazine – Juin 1997

Extraits video


[ai1ec tag_name="Entre toutes les Femmes" events_limit="10"]

Nov
18
sam
2017
La Casquette du Dimanche @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Nov 18 @ 21:30

Théâtre
La Casquette du Dimanche

Le père Louis, son jeune voisin Robert, la Berthe, le Julien qu’est mort, la Gisèle qui cause… Patrick Cosnet croque différents personnages qui se retrouvent tous à l’enterrement. Une série de récits vifs et satiriques, des petits riens que l’on se raconte histoire de dire… Quand un authentique agriculteur troque sa salopette et ses bottes contre le maquillage et les costumes de comédien, il raconte la fraternité bien arrosée des paysans. Il porte aussi sur son propre monde un regard dénué de complaisance ou de folklore, mais chargé d’agacement, de révolte et… de tendresse.

Ecriture : Jean-Luc PLACÉ et Patrick COSNET
Avec : Patrick COSNET
Mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Musique, Piano : Jacques MONTEMBAULT
Saxophone : Olivier BOUTRY
Accordéon : Marcel MONTEMBAULT
Création lumières : Sophie GODIN
Régie : Yannick BROUSSE

Ce qu’en dit la presse

« Drôle et tendre, authentique et merveilleusement jouée, la pièce a un parfum de carottes du jardin et des accents de guerre des clochers. »
Le Parisien – Août 1994

« C’est un beau spectacle qui impressionne par la justesse de son trait (…). Tout est dit et joué dans une grande économie. Le tandem de l’acteur et du metteur en scène a fonctionné à merveille. »
Les Echos – Août 1994

« Un spectacle assez étonnant, d’un rythme tranquille auquel on n’est plus habitué et un rien attendrissant. »
Charlie Hebdo – Août 1994

« Patrick Cosnet compose tous ses personnages avec une grande finesse et une vérité qui touchent profondément. C’est authentique et humain. C’est bref, dense, parfaitement mis en scène par Jean-Luc Placé. »
Le Quotidien – Août 1994

Nov
19
dim
2017
Demain, peut-être… @ Théâtre de la Chaise rouge - Pouancé (49)
Nov 19 @ 15:00

Spectacle musical – Création 2016
Demain, peut-être…


Crédit photo François Maisonneuve

Une romance théâtrale autour des femmes, de la musique, des poètes.
Petit voyage teinté d’humour, de mélancolie, parfois de pathétique, au pays de Beethoven, Fauré, Dimey, Bill Evans…
Ceux vers lesquels on revient toujours quand l’âme a besoin de déborder un peu.

Texte et interprétation : Jacques Montembault
Adaptation et mise en scène : Jean-Luc Placé
Scénographie : Nine Geslin
Création lumières : Yannick Brousse

Espace com

Nov
23
jeu
2017
La Femme du mineur @ Théâtre de la Chaise Rouge
Nov 23 @ 15:00

Théâtre
La Femme du mineur

L’ombre de la Grande Guerre s’est glissée, hiver 1919 sur Fernand et Rosie qui ne se retrouvent plus, ni dans le combat syndical, ni dans le douillet de leurs nuits. Rosie est la dernière fendeuse sur la butte des Ardoisières, Fernand encore blessé, embauche un émigré breton…

 

Ecriture : Marie-Claire LECHAT et Patrick COSNET
Avec : Claire GAUDIN, Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène et adaptation : Aline STILL
Régie et création lumières : Yannick BROUSSE
Scénographie : Patrick ROCARD
Costumes : Lucie DEVOS, Josette CHAPELAIN

Contexte historique

Depuis l’Antiquité, les mines sont parties intégrantes de l’histoire de l’Anjou. Avec l’agriculture, elles ont été les deux forces vives de sa vie économique, sociale et politique. Au XIXème siècle, le développement technique et industriel (l’exploitation en sous-sol) permet une augmentation de la production qui accroît les besoins en personnel. Les sociétés ardoisières organisent alors le recrutement de travailleurs bretons dont le flux migratoire se poursuivra jusqu’en 1920. Durant la guerre de 14-18, les femmes prennent la place des hommes à la fente d’ardoise. Pour faciliter leur travail elles mettent au point une machine rudimentaire en bois. Elles fendront ainsi aussi vite que les hommes. A leur retour, les hommes veulent reprendre leur place et ces femmes sont renvoyées à leur foyer. Certaines résistent. Les luttes sociales, syndicales et politiques qui avaient émergé du monde ouvrier à la charnière des deux siècles (Trélazé devient communiste aux élections de 1906), vont reprendre après la guerre.

Ce qu’en dit la presse

« Les trois comédiens sont remarquables […] Parler d’aujourd’hui avec des métiers d’hier, faire un théâtre populaire sans être populiste, c’est la vraie réussite de cette Femme du Mineur chaudement recommandée à tous les publics de la ville, des ardoisières et des champs. »
Journal du Nouveau Théâtre d’Angers – Hiver 2010/2011

« Une authentique performance artistique […] émouvoir sans pathos, faire rire sans forcer, éclairer sans éblouir »
Ouest France – 05 septembre 2010

« Le triomphe de ces deux semaines de festival reste incontestablement la pièce de théâtre. La Femme du Mineur a remporté tous les suffrages. »
Ouest France – 17 août 2010

« Un bijou de théâtre en or bleu. Pendant 1h30, on est émerveillé par la performance des acteurs. L’écriture de la pièce est bardée de faits réels. On apprend beaucoup sur le métier et le jargon de l’époque. Cosnet joue la nuance, ça fleure bon l’histoire locale, mêlant humour et poésie. On se régale ! »
Courrier de l’Ouest – 24 juillet 2010

–> Consulter le dossier de presse

Ce spectacle a été réalisé en coproduction avec le Festival de la Mine Bleue – Parc de Loisirs St Blaise.
Il a reçu une aide à la création de la Région Pays de la Loire, d’Anjou Théâtre et de l’ADAMI.

Nov
24
ven
2017
Chansons pour Accordéon @ Le Safran
Nov 24 @ 20:30

Chansons & Poésie
Chansons pour accordéon

Capable d’évoquer avec vivacité un monde cosmopolite et «en marge», Pierre Mac Orlan, romancier du début du 20ème siècle, excelle aussi à composer des ouvrages où le réel se mêle à l’imaginaire, où l’aventure surgit dans les rues de Montmartre, de Rouen ou de Brest.
Ses chansons, d’une grande richesse argotique brossent des portraits de soldats, de marins, de filles de bars, de hors-la-loi et de marginaux.

Chant : Gabriela Barrenechea & Jean-Luc Placé
Accordéon : Patrick Lebreton
Piano : Jacques Montembault
Mise en scène : Patrick Pelloquet
Nov
25
sam
2017
D’une seule traite 2 @ Salle polyvalente - Degré (72)
Nov 25 @ 00:00

Spectacle pédagogique sur la qualité du lait
D’une seule Traite 2
Compagnie Patrick Cosnet

Un spectacle qui met en scène avec humour le quotidien de ceux qui font la qualité du lait : éleveurs, techniciens, vétérinaires…
« Est-ce que « Robert » va bien s’habituer chez nous au GAEC ? » Robert, c’est le nouvel associé de Claude et Jean-Paul. C’est un robot de traite. Il est là pour leur alléger la tâche… normalement ! Le père de Claude, qui en a vu d’autres, a son avis sur la question : « Ils ont quand même des cellules… »
Et les vaches qu’en pensent-elles ?

de Patrick COSNET et Jean-Luc PLACE
avec : Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène : Jean-Luc PLACE et Marie GAULTIER
Musique : Jacques MONTEMBAULT
Illustration sonore et décors : Patrick ROCARD Régie : Yannick BROUSSEAvec la participation de :
Patrick LEBRETON (Accordéon), Gisèle GUERIN (Costumes)
Crédit photo François MAISONNEUVE

Ce qu’en dit la presse…

« Le spectacle est une suite de saynètes exquises, de tranches de vie emportées sur le vif depuis l’étable ou le bureau. Autant de petits riens, de grandes images, de clichés impressionnistes qui s’égrènent au long d’un journal au jour le jour ».
L’Ardenne Agricole – Avril 1997

« Un spectacle à la fois sérieux, technique, réaliste et humoristique. »
PLM – Mai 1997

Ce spectacle a été coproduit avec la Société Nationale des Groupements Techniques Vétérinaires (SNGTV), l’Institut de l’Elevage, le laboratoire Mérial et le Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL)

 

Nov
26
dim
2017
La Femme du mineur @ Théâtre de la Chaise Rouge
Nov 26 @ 15:00

Théâtre
La Femme du mineur

L’ombre de la Grande Guerre s’est glissée, hiver 1919 sur Fernand et Rosie qui ne se retrouvent plus, ni dans le combat syndical, ni dans le douillet de leurs nuits. Rosie est la dernière fendeuse sur la butte des Ardoisières, Fernand encore blessé, embauche un émigré breton…

 

Ecriture : Marie-Claire LECHAT et Patrick COSNET
Avec : Claire GAUDIN, Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène et adaptation : Aline STILL
Régie et création lumières : Yannick BROUSSE
Scénographie : Patrick ROCARD
Costumes : Lucie DEVOS, Josette CHAPELAIN

Contexte historique

Depuis l’Antiquité, les mines sont parties intégrantes de l’histoire de l’Anjou. Avec l’agriculture, elles ont été les deux forces vives de sa vie économique, sociale et politique. Au XIXème siècle, le développement technique et industriel (l’exploitation en sous-sol) permet une augmentation de la production qui accroît les besoins en personnel. Les sociétés ardoisières organisent alors le recrutement de travailleurs bretons dont le flux migratoire se poursuivra jusqu’en 1920. Durant la guerre de 14-18, les femmes prennent la place des hommes à la fente d’ardoise. Pour faciliter leur travail elles mettent au point une machine rudimentaire en bois. Elles fendront ainsi aussi vite que les hommes. A leur retour, les hommes veulent reprendre leur place et ces femmes sont renvoyées à leur foyer. Certaines résistent. Les luttes sociales, syndicales et politiques qui avaient émergé du monde ouvrier à la charnière des deux siècles (Trélazé devient communiste aux élections de 1906), vont reprendre après la guerre.

Ce qu’en dit la presse

« Les trois comédiens sont remarquables […] Parler d’aujourd’hui avec des métiers d’hier, faire un théâtre populaire sans être populiste, c’est la vraie réussite de cette Femme du Mineur chaudement recommandée à tous les publics de la ville, des ardoisières et des champs. »
Journal du Nouveau Théâtre d’Angers – Hiver 2010/2011

« Une authentique performance artistique […] émouvoir sans pathos, faire rire sans forcer, éclairer sans éblouir »
Ouest France – 05 septembre 2010

« Le triomphe de ces deux semaines de festival reste incontestablement la pièce de théâtre. La Femme du Mineur a remporté tous les suffrages. »
Ouest France – 17 août 2010

« Un bijou de théâtre en or bleu. Pendant 1h30, on est émerveillé par la performance des acteurs. L’écriture de la pièce est bardée de faits réels. On apprend beaucoup sur le métier et le jargon de l’époque. Cosnet joue la nuance, ça fleure bon l’histoire locale, mêlant humour et poésie. On se régale ! »
Courrier de l’Ouest – 24 juillet 2010

–> Consulter le dossier de presse

Ce spectacle a été réalisé en coproduction avec le Festival de la Mine Bleue – Parc de Loisirs St Blaise.
Il a reçu une aide à la création de la Région Pays de la Loire, d’Anjou Théâtre et de l’ADAMI.

Déc
2
sam
2017
Les cigognes sont de retour @ Théâtre de la Chaise Rouge
Déc 2 @ 22:00

Théâtre musical
Les Cigognes sont de Retour

Quatre musiciens s’installent pour accompagner un tour de chant qui doit être parfait. Pourtant tout n’est pas si simple entre les problèmes de voiture de l’accordéoniste, le maquillage de la violoncelliste, les angoisses du pianiste, les amours du batteur… Et le chanteur qui n’arrive toujours pas!
C’est une fantaisie musicale autour des chansons des banquets d’autrefois, des histoires de toujours… On y reconnaîtra de vieilles rengaines, quelques succès bien connus, des morceaux plus classiques. On y découvrira des bizarreries loufoques ou quelques accents de poésie.

Ecriture : Patrick COSNET
Mise en scène: Jean-Luc PLACÉ
avec: Patrick COSNET, Valérie MONTEMBAULT, Patrick LEBRETON et Jacques MONTEMBAULT
Arrangements musicaux: Jacques MONTEMBAULT
Création lumières: Yannick BROUSSE

Ce qu’en dit la presse

« Dans une continuité loufoque, Armand nous raconte son histoire, ses histoires, sa vie sans aspérités, qui est pourtant mine de rebondissements qu’on ne se lasse pas d’écouter […] On passe de l’hilarité à des moments plus poétiques, du texte qui se veut poème et n’est que ridicule dans la chanson « Que je t’aime », de Brel, de « P3 chez Citroën » ou du « Barbier de Belleville », en passant par des pots-pourris de vieilles rengaines. Tel un refrain lancinant, la chanson des cigognes revient. » Ouest-France – Septembre 1998

« Il s’agit d’un montage volontairement ringard de chansons de banquets d’autrefois, de grands classiques de la chanson et de sketches rapidement enlevés qui alternent avec des exécutions instrumentales loufoques. […] Il y a du rire, parfois du sourire et il n’est pas rare que l’on se prenne de sympathie pour ces personnages qui par moments nous ressemblent. Il y a en effet dans ce spectacle des accents de vérité qui convoquent l’émotion alors qu’on l’attend le moins. »
Ouest-France – Janvier 1999

Extrait video


[ai1ec tag_name="Les Cigognes sont de retour"]

Déc
3
dim
2017
Les cigognes sont de retour @ Théâtre de la Chaise Rouge
Déc 3 @ 15:00

Théâtre musical
Les Cigognes sont de Retour

Quatre musiciens s’installent pour accompagner un tour de chant qui doit être parfait. Pourtant tout n’est pas si simple entre les problèmes de voiture de l’accordéoniste, le maquillage de la violoncelliste, les angoisses du pianiste, les amours du batteur… Et le chanteur qui n’arrive toujours pas!
C’est une fantaisie musicale autour des chansons des banquets d’autrefois, des histoires de toujours… On y reconnaîtra de vieilles rengaines, quelques succès bien connus, des morceaux plus classiques. On y découvrira des bizarreries loufoques ou quelques accents de poésie.

Ecriture : Patrick COSNET
Mise en scène: Jean-Luc PLACÉ
avec: Patrick COSNET, Valérie MONTEMBAULT, Patrick LEBRETON et Jacques MONTEMBAULT
Arrangements musicaux: Jacques MONTEMBAULT
Création lumières: Yannick BROUSSE

Ce qu’en dit la presse

« Dans une continuité loufoque, Armand nous raconte son histoire, ses histoires, sa vie sans aspérités, qui est pourtant mine de rebondissements qu’on ne se lasse pas d’écouter […] On passe de l’hilarité à des moments plus poétiques, du texte qui se veut poème et n’est que ridicule dans la chanson « Que je t’aime », de Brel, de « P3 chez Citroën » ou du « Barbier de Belleville », en passant par des pots-pourris de vieilles rengaines. Tel un refrain lancinant, la chanson des cigognes revient. » Ouest-France – Septembre 1998

« Il s’agit d’un montage volontairement ringard de chansons de banquets d’autrefois, de grands classiques de la chanson et de sketches rapidement enlevés qui alternent avec des exécutions instrumentales loufoques. […] Il y a du rire, parfois du sourire et il n’est pas rare que l’on se prenne de sympathie pour ces personnages qui par moments nous ressemblent. Il y a en effet dans ce spectacle des accents de vérité qui convoquent l’émotion alors qu’on l’attend le moins. »
Ouest-France – Janvier 1999

Extrait video


[ai1ec tag_name="Les Cigognes sont de retour"]

Déc
7
jeu
2017
Coup de Casquette à Pierre Perret @ Théâtre de la Chaise Rouge
Déc 7 @ 15:00

Chanson
Coup de Casquette à Pierre Perret

Pierre Perret est populaire parce qu’il s’adresse à tout le monde et à chacun. « Parmi mes 350 chansons, vous aurez l’embarras du choix ! «  a-t-il écrit à Patrick Cosnet. Il raconte des histoires qui font rougir et qui font plaisir ! C’est toujours malicieux, tendres, drôles, parfois engagés, parfois paillards, ses textes sont un hymne à la vie, à l’humanité et à l’anticonnerie !

Avec : Gabriela BARRENECHEA, Patrick COSNET, Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène : Aline STILL
Arrangements musicaux : Jacques MONTEMBAULT et Valery NATHAN
Supervision musicale : Denis BIOTEAU
Régie / Photos : Yannick BROUSSE
Décors : Patrick ROCARD
Déc
9
sam
2017
Coup de Casquette à Pierre Perret @ Théâtre de la Chaise Rouge
Déc 9 @ 21:30

Chanson
Coup de Casquette à Pierre Perret

Pierre Perret est populaire parce qu’il s’adresse à tout le monde et à chacun. « Parmi mes 350 chansons, vous aurez l’embarras du choix ! «  a-t-il écrit à Patrick Cosnet. Il raconte des histoires qui font rougir et qui font plaisir ! C’est toujours malicieux, tendres, drôles, parfois engagés, parfois paillards, ses textes sont un hymne à la vie, à l’humanité et à l’anticonnerie !

Avec : Gabriela BARRENECHEA, Patrick COSNET, Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène : Aline STILL
Arrangements musicaux : Jacques MONTEMBAULT et Valery NATHAN
Supervision musicale : Denis BIOTEAU
Régie / Photos : Yannick BROUSSE
Décors : Patrick ROCARD
Déc
10
dim
2017
Le Chiffonnier @ Théâtre de la Chaise rouge - Pouancé (49)
Déc 10 @ 15:00

Le Chiffonnier – Théâtre – Création 2017

Dimanche 10 décembre / 15h

Dans la pénombre d’un atelier artisanal, le Chiffonnier confectionne des poupées, en chiffon ou en bois, et s’attache particulièrement à réparer l’une d’entre elles en piteux état.

Surgissant de nulle part, une femme vient troubler sa sérénité autant qu’elle éveillera progressivement en lui une passion destructrice. Comme cette poupée décousue faite de plusieurs lambeaux, sa vie se disloque peu à peu en plusieurs empiècements pour donner place à un environnement hostile, à des événements inhabituels et des faits incohérents qui se court-circuitent….

Entre situations comiques et drame du quotidien, le sujet brûlant de la réalité reste une œuvre de fiction où chacun veut jouer un rôle et être ce qu’il n’a jamais pu être.

Interprétation : Carole Galisson & Jérôme Paillat

Mise en scène : Carole Galisson & Virginie Brochard

Regard artistique : Patrick Cosnet

Création musicale : Pauline Boireau


Réalisation du Teaser : Pauline Boireau

Jan
6
sam
2018
Les Frères Lampion @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Jan 6 @ 21:30

Cabaret musical – Création 2016
Les Frères Lampion
Le Cabaret de la Chaise Rouge

Les Frères Lampion vous accueillent dans leur labo-cabaret.
Depuis 1968 à nos jours, faites le bilan de vos connaissances, tant en histoire, qu’en sciences et en Art.
Vous y apprendrez comment survivre en ces temps difficiles.

Contenu du stage :

1. Nous vérifierons le niveau de vos connaissances par une batterie de tests percutants mais inoffensifs.
2. Vous serez classés par catégories selon votre niveau, pour une pédagogie adaptée à chacun.
3. Enfin, laissez-vous guider par les Frères Lampion dans votre formation : vous y apprendrez par exemple à ne pas paniquer quand il neige en décembre et quand le soleil tape au mois d’août.
Afin de vous préparer au mieux, voici un exemple de questions-types :
Parmi les artistes suivants, lequel est toujours vivant :

1. Jacques Brel
2. Claude François
3. Michel Sardou
Parmi les hommes politiques suivants, lequel est le père de la citation « Veni, Vedi, Vichy » :

1. Jean Moulin
2. Jules César
3. Nadine Morano
Parmi les sigles suivants, lequel vous paraît le moins à risque :

1. OGM
2. NTM
3. NKM
Si vous ne réussissez pas à remplir ce questionnaire, pas d’inquiétude : les chansons des Frères Lampion vous aideront à passer le cap.
Avec les Frères Lampion, on est tous des champions !

Interprétation : Patrick Cosnet et Jacques Montembault
Mise en scène : Jean-luc place
Création lumière : Yannick brousse
Jan
7
dim
2018
Les Frères Lampion @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Jan 7 @ 15:00

Cabaret musical – Création 2016

 

Les Frères Lampion vous accueillent dans leur « labo-cabaret».

Comment remettre à jour ses connaissances de 1968 à nos jours sans faille, sans douleur et sans se prendre au sérieux ?

Les Frères Lampion savent tout ! Ils ont des fiches sur tout et ils se fichent de tout ! Enfin de presque tout…

Un spectacle étonnant et détonant !

Interprétation : Patrick Cosnet & Jacques Montembault

Mise en scène : Jean-Luc Placé

Jan
11
jeu
2018
La Casquette du Dimanche @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Jan 11 @ 15:00

Théâtre
La Casquette du Dimanche

Le père Louis, son jeune voisin Robert, la Berthe, le Julien qu’est mort, la Gisèle qui cause… Patrick Cosnet croque différents personnages qui se retrouvent tous à l’enterrement. Une série de récits vifs et satiriques, des petits riens que l’on se raconte histoire de dire… Quand un authentique agriculteur troque sa salopette et ses bottes contre le maquillage et les costumes de comédien, il raconte la fraternité bien arrosée des paysans. Il porte aussi sur son propre monde un regard dénué de complaisance ou de folklore, mais chargé d’agacement, de révolte et… de tendresse.

Ecriture : Jean-Luc PLACÉ et Patrick COSNET
Avec : Patrick COSNET
Mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Musique, Piano : Jacques MONTEMBAULT
Saxophone : Olivier BOUTRY
Accordéon : Marcel MONTEMBAULT
Création lumières : Sophie GODIN
Régie : Yannick BROUSSE

Ce qu’en dit la presse

« Drôle et tendre, authentique et merveilleusement jouée, la pièce a un parfum de carottes du jardin et des accents de guerre des clochers. »
Le Parisien – Août 1994

« C’est un beau spectacle qui impressionne par la justesse de son trait (…). Tout est dit et joué dans une grande économie. Le tandem de l’acteur et du metteur en scène a fonctionné à merveille. »
Les Echos – Août 1994

« Un spectacle assez étonnant, d’un rythme tranquille auquel on n’est plus habitué et un rien attendrissant. »
Charlie Hebdo – Août 1994

« Patrick Cosnet compose tous ses personnages avec une grande finesse et une vérité qui touchent profondément. C’est authentique et humain. C’est bref, dense, parfaitement mis en scène par Jean-Luc Placé. »
Le Quotidien – Août 1994

Jan
25
jeu
2018
La Casquette du Lendemain @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Jan 25 @ 15:00

Création janvier 2013
La Casquette du lendemain

Le monde est devenu fou ! On est en 2027 au matin. C’est la dépression générale. Dans le village les magasins ferment. Il est interdit de consommer des produits agricoles. Michel, le maire du village, a imposé la distribution journalière de sachets alimentaires…
Mais son frère Jean Guy et sa fille Paméla résistent : ils mettent en place un trafic de légumes, de viande et d’alcool. La distribution est assuré par Joël, le facteur, lui-même un peu débordé vu qu’il à trois mi-temps…
Il y a aussi la grand-mère bien fatiguée, la voisine et Socrate le Cochon…

« C’est pas pour me vanter, mais j’ai acquis dans l’observation des gens et la lecture de l’œuvre complète de Mireille Mathieu quelques solides convictions et de sérieux doutes sur la bonté humaine. Donc je résume. À l’heure où je vous parle, ici au village, deux philosophies s’affrontent. D’un côté Monsieur le Maire prône un libéralisme débridé lié à un conservatisme absolu, de l’autre, Jean-Guy son frère militerait plutôt pour un anarchisme baroque et décadent lié à une politique hédoniste et de bon sens. Comme dirait un philosophe de mes amis??:? »Cher public, vous assistez à une fable de gauche pour un public de droite. Ou l’inverse. » Car vous l’aurez compris, ce spectacle n’est pas que pur divertissement.?»
Socrate le cochon

Après la Casquette du dimanche et la Casquette de travers, ce spectacle est le dernier volet d’une trilogie au chevet du monde rural et paysan. Brute et décalée, la Casquette du lendemain est à la fois familière et déconcertante…

 

Écriture collective avec la participation de Laure de SAINT PHALLE
Avec Claire GAUDIN, Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Régie & lumières : Yanncik BROUSSE
Scénographie : Patrick ROCARD
Jan
28
dim
2018
La Casquette du Lendemain @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Jan 28 @ 15:00

Création janvier 2013
La Casquette du lendemain

Le monde est devenu fou ! On est en 2027 au matin. C’est la dépression générale. Dans le village les magasins ferment. Il est interdit de consommer des produits agricoles. Michel, le maire du village, a imposé la distribution journalière de sachets alimentaires…
Mais son frère Jean Guy et sa fille Paméla résistent : ils mettent en place un trafic de légumes, de viande et d’alcool. La distribution est assuré par Joël, le facteur, lui-même un peu débordé vu qu’il à trois mi-temps…
Il y a aussi la grand-mère bien fatiguée, la voisine et Socrate le Cochon…

« C’est pas pour me vanter, mais j’ai acquis dans l’observation des gens et la lecture de l’œuvre complète de Mireille Mathieu quelques solides convictions et de sérieux doutes sur la bonté humaine. Donc je résume. À l’heure où je vous parle, ici au village, deux philosophies s’affrontent. D’un côté Monsieur le Maire prône un libéralisme débridé lié à un conservatisme absolu, de l’autre, Jean-Guy son frère militerait plutôt pour un anarchisme baroque et décadent lié à une politique hédoniste et de bon sens. Comme dirait un philosophe de mes amis??:? »Cher public, vous assistez à une fable de gauche pour un public de droite. Ou l’inverse. » Car vous l’aurez compris, ce spectacle n’est pas que pur divertissement.?»
Socrate le cochon

Après la Casquette du dimanche et la Casquette de travers, ce spectacle est le dernier volet d’une trilogie au chevet du monde rural et paysan. Brute et décalée, la Casquette du lendemain est à la fois familière et déconcertante…

 

Écriture collective avec la participation de Laure de SAINT PHALLE
Avec Claire GAUDIN, Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Régie & lumières : Yanncik BROUSSE
Scénographie : Patrick ROCARD
Fév
3
sam
2018
A part ça, ça va… @ Théâtre de la Chaise Rouge
Fév 3 @ 22:00

Théâtre
A part ça, ça va…

Deux frères, une soeur et leur cousin sont les héritiers de Tonton Bébert, célibataire et sans enfant. Il avait une bonne place Bébert, il a dû mettre de côté… Mais en famille, tout est toujours plus compliqué qu’on ne le pense… Il y a des secrets que l’on apprend, d’autres que l’on cache, des vieilles histoires qui remontent à la surface, des règlements de compte, des amours cachées….

De : Patrick COSNET
Mise en scène : Aline STILL
Avec : Valérie MONTEMBAULT, Jean-Pierre ARTUR, Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Création lumières et régie générale : Yannick BROUSSE
Décor : Patrick ROCARD
Photo : Martine LEROY

Ce qu’en dit la presse

« Une comédie aigre douce servie par un jeu d’acteurs de grande qualité qui tour à tour fait sourire, réfléchir ou nous attendrit. »
Ouest France – Décembre 2007

Ce spectacle a reçu une aide à la création de la Région Pays de la Loire.


[ai1ec tag_name="A part ça, ça va..." events_limit="10"]

Fév
4
dim
2018
A part ça, ça va… @ Théâtre de la Chaise Rouge
Fév 4 @ 15:00

Théâtre
A part ça, ça va…

Deux frères, une soeur et leur cousin sont les héritiers de Tonton Bébert, célibataire et sans enfant. Il avait une bonne place Bébert, il a dû mettre de côté… Mais en famille, tout est toujours plus compliqué qu’on ne le pense… Il y a des secrets que l’on apprend, d’autres que l’on cache, des vieilles histoires qui remontent à la surface, des règlements de compte, des amours cachées….

De : Patrick COSNET
Mise en scène : Aline STILL
Avec : Valérie MONTEMBAULT, Jean-Pierre ARTUR, Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Création lumières et régie générale : Yannick BROUSSE
Décor : Patrick ROCARD
Photo : Martine LEROY

Ce qu’en dit la presse

« Une comédie aigre douce servie par un jeu d’acteurs de grande qualité qui tour à tour fait sourire, réfléchir ou nous attendrit. »
Ouest France – Décembre 2007

Ce spectacle a reçu une aide à la création de la Région Pays de la Loire.


[ai1ec tag_name="A part ça, ça va..." events_limit="10"]

Fév
16
ven
2018
La Casquette du Contrôleur @ Théâtre de l Chaise rouge - Pouancé (49)
Fév 16 @ 18:00

La Casquette du Contrôleur – Théâtre – Création 2018

Ven 16 fév. 18h / sam 17 fév. 21h30 /dim 18 fév. 15h / jeu 22 fév. 15h / dim 13 mai 15h / jeu 17 mai 15h

[caption id="attachment_1260" align="alignnone" width="300"] Businessman overloaded carrying a pile of binders and folders[/caption]

 Contrôle, Evaluation, Performance… Aujourd’hui, nous y sommes tous confrontés !

DSV, APAC, MSA…, les paysans reçoivent régulièrement les contrôleurs chez eux, avec un coup à boire sur la table de la cuisine. « Je viens voir si vous êtes pénalisable. En fonction de ce que nous allons trouver, la pénalité peut aller de 200 à 7000€. Je n’y peux rien, je suis payé pour ça. »

Provoquant angoisses et tensions, un contrôle se prépare fébrilement car il n’est jamais anodin : revenus, image, outils de travail peuvent être dangereusement mis en cause. C’est parfois drôle, mais parfois pas du tout !… De leur côté les contrôleurs ne rigolent pas tous les jours non plus. Et ils peuvent aussi être eux-mêmes… contrôlés !

Interprétation : Patrick Cosnet, Jacques Montembault, Claire Gaudin en alternance avec Carole Galisson

Mise en scène : Jean-Luc Placé

Fév
17
sam
2018
La Casquette du Contrôleur @ Théâtre de l Chaise rouge - Pouancé (49)
Fév 17 @ 21:30

La Casquette du Contrôleur – Théâtre – Création 2018

Ven 16 fév. 18h / sam 17 fév. 21h30 /dim 18 fév. 15h / jeu 22 fév. 15h / dim 13 mai 15h / jeu 17 mai 15h

[caption id="attachment_1260" align="alignnone" width="300"] Businessman overloaded carrying a pile of binders and folders[/caption]

 Contrôle, Evaluation, Performance… Aujourd’hui, nous y sommes tous confrontés !

DSV, APAC, MSA…, les paysans reçoivent régulièrement les contrôleurs chez eux, avec un coup à boire sur la table de la cuisine. « Je viens voir si vous êtes pénalisable. En fonction de ce que nous allons trouver, la pénalité peut aller de 200 à 7000€. Je n’y peux rien, je suis payé pour ça. »

Provoquant angoisses et tensions, un contrôle se prépare fébrilement car il n’est jamais anodin : revenus, image, outils de travail peuvent être dangereusement mis en cause. C’est parfois drôle, mais parfois pas du tout !… De leur côté les contrôleurs ne rigolent pas tous les jours non plus. Et ils peuvent aussi être eux-mêmes… contrôlés !

Interprétation : Patrick Cosnet, Jacques Montembault, Claire Gaudin en alternance avec Carole Galisson

Mise en scène : Jean-Luc Placé

Fév
22
jeu
2018
La Casquette du Contrôleur @ Théâtre de l Chaise rouge - Pouancé (49)
Fév 22 @ 15:00

La Casquette du Contrôleur – Théâtre – Création 2018

Ven 16 fév. 18h / sam 17 fév. 21h30 /dim 18 fév. 15h / jeu 22 fév. 15h / dim 13 mai 15h / jeu 17 mai 15h

[caption id="attachment_1260" align="alignnone" width="300"] Businessman overloaded carrying a pile of binders and folders[/caption]

 Contrôle, Evaluation, Performance… Aujourd’hui, nous y sommes tous confrontés !

DSV, APAC, MSA…, les paysans reçoivent régulièrement les contrôleurs chez eux, avec un coup à boire sur la table de la cuisine. « Je viens voir si vous êtes pénalisable. En fonction de ce que nous allons trouver, la pénalité peut aller de 200 à 7000€. Je n’y peux rien, je suis payé pour ça. »

Provoquant angoisses et tensions, un contrôle se prépare fébrilement car il n’est jamais anodin : revenus, image, outils de travail peuvent être dangereusement mis en cause. C’est parfois drôle, mais parfois pas du tout !… De leur côté les contrôleurs ne rigolent pas tous les jours non plus. Et ils peuvent aussi être eux-mêmes… contrôlés !

Interprétation : Patrick Cosnet, Jacques Montembault, Claire Gaudin en alternance avec Carole Galisson

Mise en scène : Jean-Luc Placé

Mar
3
sam
2018
La Casquette du Dimanche @ Andrezé (49)
Mar 3 @ 20:30

Théâtre
La Casquette du Dimanche

Le père Louis, son jeune voisin Robert, la Berthe, le Julien qu’est mort, la Gisèle qui cause… Patrick Cosnet croque différents personnages qui se retrouvent tous à l’enterrement. Une série de récits vifs et satiriques, des petits riens que l’on se raconte histoire de dire… Quand un authentique agriculteur troque sa salopette et ses bottes contre le maquillage et les costumes de comédien, il raconte la fraternité bien arrosée des paysans. Il porte aussi sur son propre monde un regard dénué de complaisance ou de folklore, mais chargé d’agacement, de révolte et… de tendresse.

Ecriture : Jean-Luc PLACÉ et Patrick COSNET
Avec : Patrick COSNET
Mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Musique, Piano : Jacques MONTEMBAULT
Saxophone : Olivier BOUTRY
Accordéon : Marcel MONTEMBAULT
Création lumières : Sophie GODIN
Régie : Yannick BROUSSE

Ce qu’en dit la presse

« Drôle et tendre, authentique et merveilleusement jouée, la pièce a un parfum de carottes du jardin et des accents de guerre des clochers. »
Le Parisien – Août 1994

« C’est un beau spectacle qui impressionne par la justesse de son trait (…). Tout est dit et joué dans une grande économie. Le tandem de l’acteur et du metteur en scène a fonctionné à merveille. »
Les Echos – Août 1994

« Un spectacle assez étonnant, d’un rythme tranquille auquel on n’est plus habitué et un rien attendrissant. »
Charlie Hebdo – Août 1994

« Patrick Cosnet compose tous ses personnages avec une grande finesse et une vérité qui touchent profondément. C’est authentique et humain. C’est bref, dense, parfaitement mis en scène par Jean-Luc Placé. »
Le Quotidien – Août 1994

Mar
15
jeu
2018
La Femme du mineur @ Théâtre de la Chaise Rouge
Mar 15 @ 15:00

Théâtre
La Femme du mineur

L’ombre de la Grande Guerre s’est glissée, hiver 1919 sur Fernand et Rosie qui ne se retrouvent plus, ni dans le combat syndical, ni dans le douillet de leurs nuits. Rosie est la dernière fendeuse sur la butte des Ardoisières, Fernand encore blessé, embauche un émigré breton…

 

Ecriture : Marie-Claire LECHAT et Patrick COSNET
Avec : Claire GAUDIN, Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène et adaptation : Aline STILL
Régie et création lumières : Yannick BROUSSE
Scénographie : Patrick ROCARD
Costumes : Lucie DEVOS, Josette CHAPELAIN

Contexte historique

Depuis l’Antiquité, les mines sont parties intégrantes de l’histoire de l’Anjou. Avec l’agriculture, elles ont été les deux forces vives de sa vie économique, sociale et politique. Au XIXème siècle, le développement technique et industriel (l’exploitation en sous-sol) permet une augmentation de la production qui accroît les besoins en personnel. Les sociétés ardoisières organisent alors le recrutement de travailleurs bretons dont le flux migratoire se poursuivra jusqu’en 1920. Durant la guerre de 14-18, les femmes prennent la place des hommes à la fente d’ardoise. Pour faciliter leur travail elles mettent au point une machine rudimentaire en bois. Elles fendront ainsi aussi vite que les hommes. A leur retour, les hommes veulent reprendre leur place et ces femmes sont renvoyées à leur foyer. Certaines résistent. Les luttes sociales, syndicales et politiques qui avaient émergé du monde ouvrier à la charnière des deux siècles (Trélazé devient communiste aux élections de 1906), vont reprendre après la guerre.

Ce qu’en dit la presse

« Les trois comédiens sont remarquables […] Parler d’aujourd’hui avec des métiers d’hier, faire un théâtre populaire sans être populiste, c’est la vraie réussite de cette Femme du Mineur chaudement recommandée à tous les publics de la ville, des ardoisières et des champs. »
Journal du Nouveau Théâtre d’Angers – Hiver 2010/2011

« Une authentique performance artistique […] émouvoir sans pathos, faire rire sans forcer, éclairer sans éblouir »
Ouest France – 05 septembre 2010

« Le triomphe de ces deux semaines de festival reste incontestablement la pièce de théâtre. La Femme du Mineur a remporté tous les suffrages. »
Ouest France – 17 août 2010

« Un bijou de théâtre en or bleu. Pendant 1h30, on est émerveillé par la performance des acteurs. L’écriture de la pièce est bardée de faits réels. On apprend beaucoup sur le métier et le jargon de l’époque. Cosnet joue la nuance, ça fleure bon l’histoire locale, mêlant humour et poésie. On se régale ! »
Courrier de l’Ouest – 24 juillet 2010

–> Consulter le dossier de presse

Ce spectacle a été réalisé en coproduction avec le Festival de la Mine Bleue – Parc de Loisirs St Blaise.
Il a reçu une aide à la création de la Région Pays de la Loire, d’Anjou Théâtre et de l’ADAMI.

Mar
18
dim
2018
Paris Santiago Aller/Retour @ Théâtre de la Chaise Rouge
Mar 18 @ 15:00

Musique & Chanson
Paris-Santiago Aller/Retour

Certaines chansons naissent dans les rues sans fin de Brest, d’autres dans les ruelles tortueuses de Valparaíso. Celle-ci a été braillée en haut de la rue Saint-Vincent, celle-là fredonnée à San Cristóbal ; l’une a choisi la légèreté de la guitare, l’autre la plainte de l’accordéon ; elles sont devenues java ou bossa, tango ou boléro. Jeu entre culture française et latino-américaine, ce spectacle ce sont avant tout des musiques universelles : l’amour, la vie, l’espoir parlent la même langue.

Mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Avec : Gabriela BARRENECHEA et Jacques MONTEMBAULT
Création lumières : Yannick BROUSSE

Ce qu’en dit la presse

« Les spectateurs sont plongés dans l’univers particulier et la fougue de cette chanteuse-comédienne avec une merveilleuse voix qui les a entraînés en Amérique du Sud, à travers les 4000km du Chili […] »
L’Ardenne Agricole

Mar
22
jeu
2018
D’une seule traite 2 @ Théâtre de la Chaise Rouge
Mar 22 @ 15:00

 

Spectacle pédagogique sur la qualité du lait
D’une seule Traite 2
Compagnie Patrick Cosnet

Un spectacle qui met en scène avec humour le quotidien de ceux qui font la qualité du lait : éleveurs, techniciens, vétérinaires…
« Est-ce que « Robert » va bien s’habituer chez nous au GAEC ? » Robert, c’est le nouvel associé de Claude et Jean-Paul. C’est un robot de traite. Il est là pour leur alléger la tâche… normalement ! Le père de Claude, qui en a vu d’autres, a son avis sur la question : « Ils ont quand même des cellules… »
Et les vaches qu’en pensent-elles ?

de Patrick COSNET et Jean-Luc PLACE
avec : Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène : Jean-Luc Placé et Marie GAULTIER
Musique : Jacques MONTEMBAULT
Illustration sonore et décors : Patrick ROCARD Régie : Yannick BROUSSEAvec la participation de :
Patrick LEBRETON (Accordéon), Gisèle GUERIN (Costumes)
Crédit photo François MAISONNEUVE

Ce qu’en dit la presse…

« Le spectacle est une suite de saynètes exquises, de tranches de vie emportées sur le vif depuis l’étable ou le bureau. Autant de petits riens, de grandes images, de clichés impressionnistes qui s’égrènent au long d’un journal au jour le jour ».
L’Ardenne Agricole – Avril 1997

« Un spectacle à la fois sérieux, technique, réaliste et humoristique. »
PLM – Mai 1997

Ce spectacle a été coproduit avec la Société Nationale des Groupements Techniques Vétérinaires (SNGTV), l’Institut de l’Elevage, le laboratoire Mérial et le Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL)

 

Avr
7
sam
2018
Samedi en Huit @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Avr 7 @ 22:00

Samedi 07 avril 2018
LA CHAISE ROUGE
La Haute Herberie – 49420  POUANCE
Informations – réservations : 02 41 92 62 82

Repas à 19h30
Spectacle à 21h30

Théâtre

Ça va être la noce à Saint-Aubin. C’est la dernière fille de Robert qui épouse un gars de la ville (un pharmacien) qu’elle a rencontré pendant ses études d’infirmière, c’est pas rien ! Ça coûte des sous… Il va falloir s’habiller et surtout s’arranger avec la belle-famille pour la cérémonie, le menu, les musiciens du bal. Et puis faudra passer par le curé parce que… Parce que c’est comme ça !

 

Auteur et comédien : Patrick COSNET
Adaptation et mise en scène : Jean-Luc PLACE
Musique, arrangements : Jacques MONTEMBAULT
Création lumière et régie générale : Yannick BROUSSE
Costumes : Sophie GODIN
Musiciens : Simon BROUSSE, trompette / Patrick LEBRETON, trombone, accordéon /
Céline LIEBENGUTH, saxophones / David LIEBENGUTH, trombone, tuba /
Jacques MONTEMBAULT, piano / Valérie MONTEMBAULT, violoncelle /
Gérard PIERRON, chant / Patrice « Bibouss » SAWKA, percussions
Prise de son et mixage : Jean-Yves DOUET
Photos et montage : Raoul ADAM

Ce qu’en dit la presse

« Dans certaines scènes, le comédien manie si bien la poésie et l’humour que le public en reste ébahi. (…) Ne parlons pas de la noce proprement dite où les réparties des personnages déclenchent l’hilarité des spectateurs. »
Ouest-France

« Samedi en Huit » passe à la moulinette les joies et les supplices de la journée de mariage. (…) La pièce est à mourir de rire tant le spectateur a le sentiment de vécu. »
Le Courrier de l’Ouest

Extraits video

Ce spectacle a reçu une aide à la création de la Région Pays de la Loire et du Conseil Général de Maine-et-Loire


TARIFS

Entrées spectacles

Tarif normal : 15€ – Tarif réduit (carte Cézam) : 13€
Tarif super réduit (demandeurs d’emploi, étudiants, -26 ans) : 11€
Tarif enfant (-12 ans) : 7€

Repas + spectacle :

Avant chaque spectacle, nous vous proposons un repas convivial à l’Auberge de la Chaise Rouge.
Formule (boissons non-comprises) : Entrée – Plat – Dessert – Café ou tisane
Les menus seront communiqués sur demande la semaine précédant le spectacle et disponibles sur le site Internet.
Tarif normal : 33€ (repas 20€ + spectacle 13€)
Tarif réduit : 31€ (repas 20€ + spectacle 11€)
Tarif enfant (-12 ans) : 20€ (repas 13€ + spectacle 7€)
Formules « groupes » à partir de 20 personnes.

[ai1ec tag_name="Samedi en Huit" events_limit="10"]

Avr
8
dim
2018
Samedi en Huit @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Avr 8 @ 15:00

Théâtre
Samedi en Huit

Ça va être la noce à Saint-Aubin. C’est la dernière fille de Robert qui épouse un gars de la ville (un pharmacien) qu’elle a rencontré pendant ses études d’infirmière, c’est pas rien ! Ça coûte des sous… Il va falloir s’habiller et surtout s’arranger avec la belle-famille pour la cérémonie, le menu, les musiciens du bal. Et puis faudra passer par le curé parce que… Parce que c’est comme ça !

 

Auteur et comédien : Patrick COSNET
Adaptation et mise en scène : Jean-Luc PLACE
Musique, arrangements : Jacques MONTEMBAULT
Création lumière et régie générale : Yannick BROUSSE
Costumes : Sophie GODIN
Musiciens : Simon BROUSSE, trompette / Patrick LEBRETON, trombone, accordéon /
Céline LIEBENGUTH, saxophones / David LIEBENGUTH, trombone, tuba /
Jacques MONTEMBAULT, piano / Valérie MONTEMBAULT, violoncelle /
Gérard PIERRON, chant / Patrice « Bibouss » SAWKA, percussions
Prise de son et mixage : Jean-Yves DOUET
Photos et montage : Raoul ADAM

Ce qu’en dit la presse

« Dans certaines scènes, le comédien manie si bien la poésie et l’humour que le public en reste ébahi. (…) Ne parlons pas de la noce proprement dite où les réparties des personnages déclenchent l’hilarité des spectateurs. »
Ouest-France

« Samedi en Huit » passe à la moulinette les joies et les supplices de la journée de mariage. (…) La pièce est à mourir de rire tant le spectateur a le sentiment de vécu. »
Le Courrier de l’Ouest

Extraits video

Ce spectacle a reçu une aide à la création de la Région Pays de la Loire et du Conseil Général de Maine-et-Loire

Avr
14
sam
2018
La casquette de travers @ Théâtre de la Chaise Rouge
Avr 14 @ 21:30

Samedi 14 avril 2018
LA CHAISE ROUGE
La Haute Herberie – 49420  POUANCE
Informations – réservations : 02 41 92 62 82

Repas à 19h30
Spectacle à 21h30

Théâtre
La Casquette de Travers
En coproduction avec le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche

A Chauvigné du Désert, le Café des Sports est le théâtre où se retrouvent les « immigrés de la ville » : Bertrand le patron et Camila « l’estrangère », ainsi que d’authentiques ruraux : Léon le livreur de vin et Michel avec ses 360 hectares. Finalement, ce n’est pas tant la réussite de leurs projets qui importera, mais leur rencontre faite de disputes et d’amitié, de conflits et d’amour.

De Patrick COSNET et Jean-Luc PLACE
Avec : Patrick COSNET, Gabriela BARRENECHEA et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Décor : Patrick ROCARD
Lumières : Yannick BROUSSE
Musique : Jacques MONTEMBAULT
Régie générale : Yannick BROUSSE

Ce qu’en dit la presse

« La philosophie de comptoir se heurte à la philosophie du terroir. Avec un ton juste, parfois nostalgique, les acteurs s’interrogent sur (l’inéluctable) mutation du monde rural, longtemps agrippé aux bottes de l’agriculture. […] Cette pièce, antithése de la caricature, renferme quelques bonnes formules à l’emporte-pièce : « L’école, ça apprend pas à travailler », « Ta ferme, c’est un kolkhoze privé ». »
L’Hémicycle – 13 Avril 2001

« Il est certain trouvère qui manie sur scène réalisme et poésie, silence et musique, légèreté et profondeur, révolte et douceur… pour évoquer, suggérer, éveiller son spectateur sans rien lui imposer. Patrick Cosnet en est un, fort habile dans cet art […]. »
L’Information Agricole – Avril 2001

« Cette pièce pose de vraies questions sur la mutation des villages et des campagnes. Avec un ton juste, tour à tour léger et grave, drôle et émouvant, deux hommes et une femme font se rencontrer plusieurs univers […] à mille lieues des clichés et des caricatures faciles. »
Le Parisien – Février 2002

« Avec sa vision sans concession d’un monde « qui tourne à l’absurde », la compagnie Patrick Cosnet poursuit sa route avec succès avec sa nouvelle création […]. Quand le théâtre permet de se poser les vraies questions. »
Ouest-France – 6 Mars 2001

Dans ce café perdu au milieu d’un monde devenu fou, de disputes en projets, ces nouveaux rats des villes et des champs, au lieu de se fuir comme ceux de La Fontaine, réinventent la vie et l’espoir.
Courrier de l’Ouest – 10 Mars 2001

Avec humour, musique et tendresse, les problèmes sont posés, les discussions feront le reste.
Ouest-France – 4 Avril 2001

Un regard toujours drôle et tendre sur le monde agricole d’aujourd’hui, avec ses doutes et ses difficultés. Cette pièce est la rencontre entre plusieurs mondes : les citadins, les agriculteurs, les ruraux, les Européens, les étrangers. Le regard des uns sur le comportement des autres permet de pointer du doigt les travers de chacun, et les qualités, bien entendu.
L’Avenir Agricole – 20 Avril 2001

Extraits video

TARIFS

Entrées spectacles

Tarif normal : 15€ – Tarif réduit (carte Cézam) : 13€
Tarif super réduit (demandeurs d’emploi, étudiants, -26 ans) : 11€
Tarif enfant (-12 ans) : 7€

Repas + spectacle :

Avant chaque spectacle, nous vous proposons un repas convivial à l’Auberge de la Chaise Rouge.
Formule (boissons non-comprises) : Entrée – Plat – Dessert – Café ou tisane
Les menus seront communiqués sur demande la semaine précédant le spectacle et disponibles sur le site Internet.
Tarif normal : 33€ (repas 20€ + spectacle 13€)
Tarif réduit : 31€ (repas 20€ + spectacle 11€)
Tarif enfant (-12 ans) : 20€ (repas 13€ + spectacle 7€)
Formules « groupes » à partir de 20 personnes.

[ai1ec tag_name="La Casquette de travers" events_limit="10"]

Avr
15
dim
2018
La casquette de travers @ Théâtre de la Chaise Rouge
Avr 15 @ 15:00

Dimanche 15 avril 2018
LA CHAISE ROUGE
La Haute Herberie – 49420  POUANCE
Informations – réservations : 02 41 92 62 82

Repas à 19h30
Spectacle à 21h30


Théâtre
La Casquette de Travers
En coproduction avec le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche

A Chauvigné du Désert, le Café des Sports est le théâtre où se retrouvent les « immigrés de la ville » : Bertrand le patron et Camila « l’estrangère », ainsi que d’authentiques ruraux : Léon le livreur de vin et Michel avec ses 360 hectares. Finalement, ce n’est pas tant la réussite de leurs projets qui importera, mais leur rencontre faite de disputes et d’amitié, de conflits et d’amour.

De Patrick COSNET et Jean-Luc PLACE
Avec : Patrick COSNET, Gabriela BARRENECHEA et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Décor : Patrick ROCARD
Lumières : Yannick BROUSSE
Musique : Jacques MONTEMBAULT
Régie générale : Yannick BROUSSE

Ce qu’en dit la presse

« La philosophie de comptoir se heurte à la philosophie du terroir. Avec un ton juste, parfois nostalgique, les acteurs s’interrogent sur (l’inéluctable) mutation du monde rural, longtemps agrippé aux bottes de l’agriculture. […] Cette pièce, antithése de la caricature, renferme quelques bonnes formules à l’emporte-pièce : « L’école, ça apprend pas à travailler », « Ta ferme, c’est un kolkhoze privé ». »
L’Hémicycle – 13 Avril 2001

« Il est certain trouvère qui manie sur scène réalisme et poésie, silence et musique, légèreté et profondeur, révolte et douceur… pour évoquer, suggérer, éveiller son spectateur sans rien lui imposer. Patrick Cosnet en est un, fort habile dans cet art […]. »
L’Information Agricole – Avril 2001

« Cette pièce pose de vraies questions sur la mutation des villages et des campagnes. Avec un ton juste, tour à tour léger et grave, drôle et émouvant, deux hommes et une femme font se rencontrer plusieurs univers […] à mille lieues des clichés et des caricatures faciles. »
Le Parisien – Février 2002

« Avec sa vision sans concession d’un monde « qui tourne à l’absurde », la compagnie Patrick Cosnet poursuit sa route avec succès avec sa nouvelle création […]. Quand le théâtre permet de se poser les vraies questions. »
Ouest-France – 6 Mars 2001

Dans ce café perdu au milieu d’un monde devenu fou, de disputes en projets, ces nouveaux rats des villes et des champs, au lieu de se fuir comme ceux de La Fontaine, réinventent la vie et l’espoir.
Courrier de l’Ouest – 10 Mars 2001

Avec humour, musique et tendresse, les problèmes sont posés, les discussions feront le reste.
Ouest-France – 4 Avril 2001

Un regard toujours drôle et tendre sur le monde agricole d’aujourd’hui, avec ses doutes et ses difficultés. Cette pièce est la rencontre entre plusieurs mondes : les citadins, les agriculteurs, les ruraux, les Européens, les étrangers. Le regard des uns sur le comportement des autres permet de pointer du doigt les travers de chacun, et les qualités, bien entendu.
L’Avenir Agricole – 20 Avril 2001

Extraits video

TARIFS

Entrées spectacles

Tarif normal : 15€ – Tarif réduit (carte Cézam) : 13€
Tarif super réduit (demandeurs d’emploi, étudiants, -26 ans) : 11€
Tarif enfant (-12 ans) : 7€

Repas + spectacle :

Avant chaque spectacle, nous vous proposons un repas convivial à l’Auberge de la Chaise Rouge.
Formule (boissons non-comprises) : Entrée – Plat – Dessert – Café ou tisane
Les menus seront communiqués sur demande la semaine précédant le spectacle et disponibles sur le site Internet.
Tarif normal : 33€ (repas 20€ + spectacle 13€)
Tarif réduit : 31€ (repas 20€ + spectacle 11€)
Tarif enfant (-12 ans) : 20€ (repas 13€ + spectacle 7€)
Formules « groupes » à partir de 20 personnes.

[ai1ec tag_name="La Casquette de travers" events_limit="10"]

Mai
5
sam
2018
Les Frères Lampion @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Mai 5 @ 22:00

Cabaret musical – Création 2016
Les Frères Lampion
Le Cabaret de la Chaise Rouge

Les Frères Lampion vous accueillent dans leur labo-cabaret.
Depuis 1968 à nos jours, faites le bilan de vos connaissances, tant en histoire, qu’en sciences et en Art.
Vous y apprendrez comment survivre en ces temps difficiles.

Contenu du stage :

1. Nous vérifierons le niveau de vos connaissances par une batterie de tests percutants mais inoffensifs.
2. Vous serez classés par catégories selon votre niveau, pour une pédagogie adaptée à chacun.
3. Enfin, laissez-vous guider par les Frères Lampion dans votre formation : vous y apprendrez par exemple à ne pas paniquer quand il neige en décembre et quand le soleil tape au mois d’août.
Afin de vous préparer au mieux, voici un exemple de questions-types :
Parmi les artistes suivants, lequel est toujours vivant :

1. Jacques Brel
2. Claude François
3. Michel Sardou
Parmi les hommes politiques suivants, lequel est le père de la citation « Veni, Vedi, Vichy » :

1. Jean Moulin
2. Jules César
3. Nadine Morano
Parmi les sigles suivants, lequel vous paraît le moins à risque :

1. OGM
2. NTM
3. NKM
Si vous ne réussissez pas à remplir ce questionnaire, pas d’inquiétude : les chansons des Frères Lampion vous aideront à passer le cap.
Avec les Frères Lampion, on est tous des champions !

Interprétation : Patrick Cosnet et Jacques Montembault
Mise en scène : Jean-luc place
Création lumière : Yannick brousse
Mai
6
dim
2018
Les Frères Lampion @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé(49)
Mai 6 @ 15:00

Cabaret musical – Création 2016
Les Frères Lampion
Le Cabaret de la Chaise Rouge

Les Frères Lampion vous accueillent dans leur labo-cabaret.
Depuis 1968 à nos jours, faites le bilan de vos connaissances, tant en histoire, qu’en sciences et en Art.
Vous y apprendrez comment survivre en ces temps difficiles.

Contenu du stage :

1. Nous vérifierons le niveau de vos connaissances par une batterie de tests percutants mais inoffensifs.
2. Vous serez classés par catégories selon votre niveau, pour une pédagogie adaptée à chacun.
3. Enfin, laissez-vous guider par les Frères Lampion dans votre formation : vous y apprendrez par exemple à ne pas paniquer quand il neige en décembre et quand le soleil tape au mois d’août.
Afin de vous préparer au mieux, voici un exemple de questions-types :
Parmi les artistes suivants, lequel est toujours vivant :

1. Jacques Brel
2. Claude François
3. Michel Sardou
Parmi les hommes politiques suivants, lequel est le père de la citation « Veni, Vedi, Vichy » :

1. Jean Moulin
2. Jules César
3. Nadine Morano
Parmi les sigles suivants, lequel vous paraît le moins à risque :

1. OGM
2. NTM
3. NKM
Si vous ne réussissez pas à remplir ce questionnaire, pas d’inquiétude : les chansons des Frères Lampion vous aideront à passer le cap.
Avec les Frères Lampion, on est tous des champions !

Interprétation : Patrick Cosnet et Jacques Montembault
Mise en scène : Jean-luc place
Création lumière : Yannick brousse
Mai
13
dim
2018
La Casquette du Contrôleur @ Théâtre de la Chaise rouge - Pouancé (49)
Mai 13 @ 15:00

La Casquette du Contrôleur – Théâtre – Création 2018

Ven 16 fév. 18h / sam 17 fév. 21h30 /dim 18 fév. 15h / jeu 22 fév. 15h / dim 13 mai 15h / jeu 17 mai 15h

[caption id="attachment_1260" align="alignnone" width="300"] Businessman overloaded carrying a pile of binders and folders[/caption]

 Contrôle, Evaluation, Performance… Aujourd’hui, nous y sommes tous confrontés !

DSV, APAC, MSA…, les paysans reçoivent régulièrement les contrôleurs chez eux, avec un coup à boire sur la table de la cuisine. « Je viens voir si vous êtes pénalisable. En fonction de ce que nous allons trouver, la pénalité peut aller de 200 à 7000€. Je n’y peux rien, je suis payé pour ça. »

Provoquant angoisses et tensions, un contrôle se prépare fébrilement car il n’est jamais anodin : revenus, image, outils de travail peuvent être dangereusement mis en cause. C’est parfois drôle, mais parfois pas du tout !… De leur côté les contrôleurs ne rigolent pas tous les jours non plus. Et ils peuvent aussi être eux-mêmes… contrôlés !

Interprétation : Patrick Cosnet, Jacques Montembault, Claire Gaudin en alternance avec Carole Galisson

Mise en scène : Jean-Luc Placé

Mai
17
jeu
2018
La Casquette du Contrôleur @ Théâtre de la Chaise rouge - Pouancé (49)
Mai 17 @ 15:00

La Casquette du Contrôleur – Théâtre – Création 2018

Ven 16 fév. 18h / sam 17 fév. 21h30 /dim 18 fév. 15h / jeu 22 fév. 15h / dim 13 mai 15h / jeu 17 mai 15h

[caption id="attachment_1260" align="alignnone" width="300"] Businessman overloaded carrying a pile of binders and folders[/caption]

 Contrôle, Evaluation, Performance… Aujourd’hui, nous y sommes tous confrontés !

DSV, APAC, MSA…, les paysans reçoivent régulièrement les contrôleurs chez eux, avec un coup à boire sur la table de la cuisine. « Je viens voir si vous êtes pénalisable. En fonction de ce que nous allons trouver, la pénalité peut aller de 200 à 7000€. Je n’y peux rien, je suis payé pour ça. »

Provoquant angoisses et tensions, un contrôle se prépare fébrilement car il n’est jamais anodin : revenus, image, outils de travail peuvent être dangereusement mis en cause. C’est parfois drôle, mais parfois pas du tout !… De leur côté les contrôleurs ne rigolent pas tous les jours non plus. Et ils peuvent aussi être eux-mêmes… contrôlés !

Interprétation : Patrick Cosnet, Jacques Montembault, Claire Gaudin en alternance avec Carole Galisson

Mise en scène : Jean-Luc Placé

Juin
7
jeu
2018
D’une seule traite 2 @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Juin 7 @ 15:00

Spectacle pédagogique sur la qualité du lait
D’une seule Traite 2
Compagnie Patrick Cosnet

Un spectacle qui met en scène avec humour le quotidien de ceux qui font la qualité du lait : éleveurs, techniciens, vétérinaires…
« Est-ce que « Robert » va bien s’habituer chez nous au GAEC ? » Robert, c’est le nouvel associé de Claude et Jean-Paul. C’est un robot de traite. Il est là pour leur alléger la tâche… normalement ! Le père de Claude, qui en a vu d’autres, a son avis sur la question : « Ils ont quand même des cellules… »
Et les vaches qu’en pensent-elles ?

de Patrick COSNET et Jean-Luc PLACE
avec : Patrick COSNET et Jacques MONTEMBAULT
Mise en scène : Jean-Luc Placé et Marie GAULTIER
Musique : Jacques MONTEMBAULT
Illustration sonore et décors : Patrick ROCARD Régie : Yannick BROUSSEAvec la participation de :
Patrick LEBRETON (Accordéon), Gisèle GUERIN (Costumes)
Crédit photo François MAISONNEUVE

Ce qu’en dit la presse…

« Le spectacle est une suite de saynètes exquises, de tranches de vie emportées sur le vif depuis l’étable ou le bureau. Autant de petits riens, de grandes images, de clichés impressionnistes qui s’égrènent au long d’un journal au jour le jour ».
L’Ardenne Agricole – Avril 1997

« Un spectacle à la fois sérieux, technique, réaliste et humoristique. »
PLM – Mai 1997

Ce spectacle a été coproduit avec la Société Nationale des Groupements Techniques Vétérinaires (SNGTV), l’Institut de l’Elevage, le laboratoire Mérial et le Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL)

 

Juin
10
dim
2018
La Casquette du Dimanche @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Juin 10 @ 15:00

Théâtre
La Casquette du Dimanche

Le père Louis, son jeune voisin Robert, la Berthe, le Julien qu’est mort, la Gisèle qui cause… Patrick Cosnet croque différents personnages qui se retrouvent tous à l’enterrement. Une série de récits vifs et satiriques, des petits riens que l’on se raconte histoire de dire… Quand un authentique agriculteur troque sa salopette et ses bottes contre le maquillage et les costumes de comédien, il raconte la fraternité bien arrosée des paysans. Il porte aussi sur son propre monde un regard dénué de complaisance ou de folklore, mais chargé d’agacement, de révolte et… de tendresse.

Ecriture : Jean-Luc PLACÉ et Patrick COSNET
Avec : Patrick COSNET
Mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Musique, Piano : Jacques MONTEMBAULT
Saxophone : Olivier BOUTRY
Accordéon : Marcel MONTEMBAULT
Création lumières : Sophie GODIN
Régie : Yannick BROUSSE

Ce qu’en dit la presse

« Drôle et tendre, authentique et merveilleusement jouée, la pièce a un parfum de carottes du jardin et des accents de guerre des clochers. »
Le Parisien – Août 1994

« C’est un beau spectacle qui impressionne par la justesse de son trait (…). Tout est dit et joué dans une grande économie. Le tandem de l’acteur et du metteur en scène a fonctionné à merveille. »
Les Echos – Août 1994

« Un spectacle assez étonnant, d’un rythme tranquille auquel on n’est plus habitué et un rien attendrissant. »
Charlie Hebdo – Août 1994

« Patrick Cosnet compose tous ses personnages avec une grande finesse et une vérité qui touchent profondément. C’est authentique et humain. C’est bref, dense, parfaitement mis en scène par Jean-Luc Placé. »
Le Quotidien – Août 1994

Juin
14
jeu
2018
Les Frères Lampion @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Juin 14 @ 15:00

Cabaret musical – Création 2016
Les Frères Lampion
Le Cabaret de la Chaise Rouge

Les Frères Lampion vous accueillent dans leur labo-cabaret.
Depuis 1968 à nos jours, faites le bilan de vos connaissances, tant en histoire, qu’en sciences et en Art.
Vous y apprendrez comment survivre en ces temps difficiles.

Contenu du stage :

1. Nous vérifierons le niveau de vos connaissances par une batterie de tests percutants mais inoffensifs.
2. Vous serez classés par catégories selon votre niveau, pour une pédagogie adaptée à chacun.
3. Enfin, laissez-vous guider par les Frères Lampion dans votre formation : vous y apprendrez par exemple à ne pas paniquer quand il neige en décembre et quand le soleil tape au mois d’août.
Afin de vous préparer au mieux, voici un exemple de questions-types :
Parmi les artistes suivants, lequel est toujours vivant :

1. Jacques Brel
2. Claude François
3. Michel Sardou
Parmi les hommes politiques suivants, lequel est le père de la citation « Veni, Vedi, Vichy » :

1. Jean Moulin
2. Jules César
3. Nadine Morano
Parmi les sigles suivants, lequel vous paraît le moins à risque :

1. OGM
2. NTM
3. NKM
Si vous ne réussissez pas à remplir ce questionnaire, pas d’inquiétude : les chansons des Frères Lampion vous aideront à passer le cap.
Avec les Frères Lampion, on est tous des champions !

Interprétation : Patrick Cosnet et Jacques Montembault
Mise en scène : Jean-luc place
Création lumière : Yannick brousse
Juil
8
dim
2018
Samedi en Huit @ Théâtre de la Chaise Rouge - Pouancé (49)
Juil 8 @ 15:00

Théâtre
Samedi en Huit

Ça va être la noce à Saint-Aubin. C’est la dernière fille de Robert qui épouse un gars de la ville (un pharmacien) qu’elle a rencontré pendant ses études d’infirmière, c’est pas rien ! Ça coûte des sous… Il va falloir s’habiller et surtout s’arranger avec la belle-famille pour la cérémonie, le menu, les musiciens du bal. Et puis faudra passer par le curé parce que… Parce que c’est comme ça !

 

Auteur et comédien : Patrick COSNET
Adaptation et mise en scène : Jean-Luc PLACE
Musique, arrangements : Jacques MONTEMBAULT
Création lumière et régie générale : Yannick BROUSSE
Costumes : Sophie GODIN
Musiciens : Simon BROUSSE, trompette / Patrick LEBRETON, trombone, accordéon /
Céline LIEBENGUTH, saxophones / David LIEBENGUTH, trombone, tuba /
Jacques MONTEMBAULT, piano / Valérie MONTEMBAULT, violoncelle /
Gérard PIERRON, chant / Patrice « Bibouss » SAWKA, percussions
Prise de son et mixage : Jean-Yves DOUET
Photos et montage : Raoul ADAM

Ce qu’en dit la presse

« Dans certaines scènes, le comédien manie si bien la poésie et l’humour que le public en reste ébahi. (…) Ne parlons pas de la noce proprement dite où les réparties des personnages déclenchent l’hilarité des spectateurs. »
Ouest-France

« Samedi en Huit » passe à la moulinette les joies et les supplices de la journée de mariage. (…) La pièce est à mourir de rire tant le spectateur a le sentiment de vécu. »
Le Courrier de l’Ouest

Extraits video

Ce spectacle a reçu une aide à la création de la Région Pays de la Loire et du Conseil Général de Maine-et-Loire