Théâtre

Le père Louis, son jeune voisin Robert, la Berthe, le Julien qu’est mort, la Gisèle qui cause… Patrick Cosnet croque différents personnages qui se retrouvent tous à l’enterrement. Une série de récits vifs et satiriques, des petits riens que l’on se raconte histoire de dire… Quand un authentique agriculteur troque sa salopette et ses bottes contre le maquillage et les costumes de comédien, il raconte la fraternité bien arrosée des paysans. Il porte aussi sur son propre monde un regard dénué de complaisance ou de folklore, mais chargé d’agacement, de révolte et… de tendresse.

Ecriture : Jean-Luc PLACÉ et Patrick COSNET
Avec : Patrick COSNET
Mise en scène : Jean-Luc PLACÉ
Musique, Piano : Jacques MONTEMBAULT
Saxophone : Olivier BOUTRY
Accordéon : Marcel MONTEMBAULT
Création lumières : Sophie GODIN
Régie : Denis MAILLARD

Ce qu’en dit la presse

« Drôle et tendre, authentique et merveilleusement jouée, la pièce a un parfum de carottes du jardin et des accents de guerre des clochers. »
Le Parisien – Août 1994

« C’est un beau spectacle qui impressionne par la justesse de son trait (…). Tout est dit et joué dans une grande économie. Le tandem de l’acteur et du metteur en scène a fonctionné à merveille. »
Les Echos – Août 1994

« Un spectacle assez étonnant, d’un rythme tranquille auquel on n’est plus habitué et un rien attendrissant. »
Charlie Hebdo – Août 1994

« Patrick Cosnet compose tous ses personnages avec une grande finesse et une vérité qui touchent profondément. C’est authentique et humain. C’est bref, dense, parfaitement mis en scène par Jean-Luc Placé. »
Le Quotidien – Août 1994

ESPACE COM

ESPACE PRO


[ai1ec tag_name= »La Casquette du Dimanche » events_limit= »10″]